Radiologie générale

Utilisation des rayons X à des fins diagnostiques ou thérapeutiques

Principe

La radiologie, la mammographie et le scanner utilisent le rayon X.

Le rayon X est émis à partir d’un tube RX. Pendant l’exposition, les rayons X traversent le corps et sont atténués d’autant plus que l’épaisseur traversée est importante. Au-delà du corps traversé, les rayons résiduels provoquent le noircissement des films radiologiques ou la stimulation des écrans électro-luminescents (plaques phosphores).

Les rayons X ne sont émis que lorsque l’on effectue les radiographies ou de la scopie.

Lorsque les machines sont à l’arrêt, il n’y a aucun risque d’irradiation dans les salles d’examens.

Mesures d’irradiation :

  • La valeur de dose mesurée est le Sievert : 1 Gray = 1 Sievert
  • En pratique courante, l’irradiation est mesurée en milligray et millisievert : 1 mgray =1 msv.

Quelques valeurs d’irradiation :

  • 2,4 msv/an = exposition naturelle
  • 20 msv/an = limite acceptable pour les personnes travaillant dans le domaine du radiodiagnostic
  • 8000 msv/an = domaine de la radiothérapie localisée pour le traitement d’un cancer.

Les examens radiographiques :

  • colonne cervicale : 4 mgrays
  • colonne lombaire : 10 mgrays
  • thorax : 0,80 mgrays
  • mammographie : 4 à 6 mgrays
  • scanner du crâne : 22 mgrays au niveau de l’oeil 

Sécurité du patient

Toutes les salles d’examens sont équipées de revêtements   muraux protecteurs !

                                              

En dehors des salles, il n’y a pas le moindre risque d’irradiation !

Les actes radiologiques entraînent une certaine irradiation, modérée, sans aucune mesure avec le bénéfice diagnostique de l’examen.

- Notre rôle est de limiter le nombre de clichés aux seules radiographies nécessaires.
- La conformité des appareils et des salles est contrôlée périodiquement par un organisme officiel tant du point de vue de la qualité que de la radioprotection.
- Les nouvelles technologies et la digitalisation permettent de réduire très fortement la dose d’exposition tout en conservant une qualité d’image optimale.

Les doses reçues lors d’un examen radiologique standard ne sont guère supérieures au rayonnement naturel auquel nous sommes exposés dans la vie courante.

Cependant, il faut signaler que ces rayons X, aussi faibles soient-ils, sont nocifs pour un fœtus en début de vie, particulièrement dans les 3 premiers mois de grossesse.

C'est pourquoi, il est impératif de signaler une grossesse, une suspicion de grossesse, un retard de règles ou l’absence de contraception. Par précaution, en l’absence de contraception chez une patiente non ménopausée, il est préférable de réaliser les examens radiologiques dans les 10 premiers jours du cycle.

Avantages de la numérisation

Les techniques de digitalisation des images radiologiques présentent plusieurs avantages :

+ Diminution considérable des doses radiologiques reçues au cours d’un examen

+ Traitement informatique des images pour en retirer le maximum d’informations

+ Transmission des images à distance

+ Possibilité de demander l’avis d’un confrère à distance

+ Archivage de toutes les images en vue de comparaisons ultérieures

+ Consultation des images à distance par le médecin prescripteur de l’examen

+ Avantage écologique : diminution des rejets délétères pour l’environnement tels que films et chimie

print this page
Copyright © 2008-2019 Centre de Radiologie Rixensart. Tous droits réservés.