Ostéodensitométrie

Mesure de la densité minérale osseuse (DMO) permettant le diagnostic de l'ostéoporose

Principe

L’Ostéodensitométrie permet de mesurer la densité des os, leur teneur en calcium, facteur déterminant de leur solidité. Totalement indolore, cet examen permet également d’établir un diagnostic précoce de l’ostéoporose. 

Examen

Déroulement

1. Deux mesures sont en général effectuées aux sites habituels de fracture, c’est-à-dire au niveau de la colonne lombaire et du col fémoral.
2. Les résultats obtenus sont comparés à des courbes de référence établies pour chaque site en fonction de l’âge, du sexe et de la race.
Ces résultats, la DMO (densité minérale osseuse), sont exprimés en gramme d’hydroxyapatite de calcium par cm2. Chaque valeur est comparée à une population du même âge (Z score) et à une population jeune, de 30 ans, et de même sexe (T score).
 

Critères de diagnostic de l’ostéoporose (déterminés par l’Organisation Mondiale de la Santé)

DMO normale si le Tscore est situé entre -1 et +1 écart-types
Ostéopénie si le Tscore est situé entre -1 et -2,5 écart-types.
Ostéoporose si le Tscore est inférieur à -2 ,5 écart-types
Ostéoporose sévère si le Tscore inférieur à -2,5 écart-types est associé à au moins une fracture par fragilité.

C’est également sur base de ces critères que se fait le remboursement de certains médicaments permettant de lutter contre l’ostéoporose. Par ailleurs, le dépistage et la prise en charge de l'ostéoporose peuvent être améliorés par l'utilisation de l'outil FRAX, élaboré par l'OMS.
 

Ostéoporose

Il s’agit d’une décalcification des os, d’une diminution de la masse osseuse associée à une détérioration de la qualité de l’os conduisant à sa fragilisation et exposant donc le patient à une augmentation du risque fracturaire.

Contexte

L'os se compose d'un tissu vivant qui est renouvelé en permanence par un processus continu de production et de résorption du tissu osseux. Jusqu'à l'âge de 30 ans, il se forme plus de tissu osseux qu'il ne s'en résorbe.

 

 

Conséquences

 

 

Les principales conséquences de l'ostéoporose sont de nombreuses fractures, les douleurs et les désagréments occasionnés par celles-ci.

 

Les fractures les plus fréquentes sont les suivantes:

• Vertèbres

• Hanche : col du fémur

• Poignet

 

 

 

 

Les complications de cette ostéoporose ont un réel impact sur le taux de mortalité des patients, notamment en raison des complications d’une fracture ostéoporotique au-delà d’un certain âge. Les conséquences de ces fractures sont les suivantes :

- Hospitalisation.
- Douleurs aigües et chroniques
- Autonomie réduite

- Impossibilité de marcher sans assistance (canne ou tribune)
- Diminution de la taille, à cause des tassements vertébraux.
- Colonne vertébrale voutée (hypercyphose)
- Vieillissement accéléré.

Facteurs favorisant l’ostéoporose

- Faible masse osseuse avant la ménopause.
- Antécédents familiaux maternels de fracture
- Ménopause précoce, hystérectomie avec ovariectomie,…
- Régime déficient en calcium.
- Vie sédentaire et absence d’activité physique.
- Race blanche ou asiatique a un risque supérieur à la race noire
- Tabagisme
- Excès en alcool
- Certains traitements médicamenteux : corticoïdes,…

Prévention 

Vous pouvez contribuer vous-même à prévenir l'ostéoporose par un mode de vie sain !

- Apport en calcium suffisant : 1000 à 1200 mg de calcium par jour par alimentation ou médicament.

Les sources de calcium dans l'alimentation sont les suivantes : fromage, lait, yaourt, sardines en boîte, brocolis, épinards, figues sèches.

- De plus, la vitamine D est indispensable à l’absorption du calcium.
 

print this page
Copyright © 2008-2019 Centre de Radiologie Rixensart. Tous droits réservés.