Coloscopie virtuelle

Examen permettant l'étude complète du colon et le dépistage du cancer

Principe

La coloscopie virtuelle (coloscopie par scanner) est une nouvelle méthode, hautement précise, permettant d’analyser le colon et de dépister les polypes et les cancers. Les données acquises durant l’examen permettent de reconstruire des images 2D (images tomodensitométriques classiques) ainsi que des reconstructions 3D qui permettent de naviguer à l’intérieur du colon. 

Cet examen est réalisé sans anesthésie et sans remplissage du colon par un liquide comme lors de la réalisation d’un colon par lavement.

L’examen est très bien supporté. En effet dans notre cabinet, l’insufflation du colon est réalisée avec du CO2 plutôt qu’avec de l’air ambiant, ce qui améliore le confort du patient.

Exemples d’images obtenues (colon normal)

coupe axiale "classique"              Vue 3D

EN RESUME

 

·     La Coloscopie virtuelle (CV) est une méthode fiable de dépistage des polypes et des cancers du colon.

·     La CV peut être complémentaire à la coloscopie optique si échec de cette dernière en raison d’une anomalie anatomique ou tumorale.

·     La CV devrait devenir une méthode de référence grâce aux progrès de l’informatique dans le traitement des données.

 

 

 

Examen

Préparation

Une préparation rigoureuse est indispensable pour obtenir de bons résultats !

Un feuillet explicatif reprenant les directives de préparation ainsi que les produits à se procurer en pharmacie est à retirer au Centre de Radiologie ou est imprimable  en cliquant ici.

La veille de l’examen (résumé succinct)

8h00:

  • 1/3 flacon de Micropaque scanner = baryte 
  • 1 Fortimel Energy
  • Diluer 1 sachet de Picoprep dans 150 ml d'eau et le boire

12h00 :

  • 1/3 flacon de Micropaque scanner = baryte,
  • 1 ou 2 Fortimel Energy

14h00:

  • Diluer 1 sachet de Picoprep dans 150 ml d'eau et le boire

17h00 :

  • 1/3 flacon de Micropaque scanner = baryte: le flacon doir être vide
  • 1 Fortimel Energy

21h00:

  • Prendre 2 comprimés de Dulcolax
  • boire 50 ml de Telebrix Gastro

 

Il est très important de boire énormément, 2 à 3 litres d’eau dans la journée et plus particulièrement 1 verre d’eau par heure entre 18h00 et 21h00 (ne plus boire après avoir bu le Telebrix Gastro !). Le régime liquide est important pour ne pas avoir de résidus.

La baryte et le Telebrix Gastro servent à marquer les éventuels résidus solides ou liquidiens dans le colon et à pouvoir les différencier d’éventuels polypes.

Les laxatifs permettent de nettoyer le colon.

RECOMMANDATIONS

-       La veille de l’examen : préparation rigoureuse

-       Le jour de l’examen : être à jeun (ni boire ni manger !)

Remarque :

Les effets indésirables parfois ressentis lors de la préparation sont essentiellement dûs au laxatif (Prepacol). Ils peuvent être les suivants : nausées, vomissements, crampes abdominales et une sensation de ballonnement.

Déroulement

Durée de l’examen : 15 à 20 minutes

1.   Mise en place d’une fine sonde rectale

2.   Insufflation de gaz carbonique (CO2)

3.   Injection intra-veineuse d’un anti-spamodique (Buscopan)

4.   Réalisation de 2 acquisitions : 1 sur le ventre et 1 sur le dos

Le gaz carbonique est très rapidement résorbé par l’intestin. Il n’y a donc aucun inconfort après l’examen. Toutefois, durant l’examen, l’insufflation du gaz carbonique est responsable d’une sensation de pesanteur et de ballonnement abdominal. Ce désagrément disparaît très rapidement une fois l’examen fini. En effet, le CO2 est rapidement absorbé par la muqueuse intestinale (150 fois plus vite que l’azote de l’air ambiant). Il est donc rapidement éliminé par les poumons. Le patient ne ressent donc pas de douleurs prolongées dues à un ballonnement ou à des crampes et n’est pas gêné par l’élimination de gaz.

La sécurité du patient pendant l’insufflation est assurée par des clapets de surpression et un système d’arrêt automatique du débit qui empêche une insufflation trop importante et une surpression. Ci-dessous, les résultats d'une étude comparant le confort ressenti par le patient lors de l'insufflation d'air et de C02:

Résultats

Si et seulement si préparation rigoureuse, marquage des selles, antispasmodiques, 2 acquisitions, laxatifs :

• Polypes de plus de 10mm : sensibilité > 96%, spécificité de > 96%
• Polypes de 6 à 9mm : sensibilité de > 85%.

Avantages

+ Confort
+ Durée
+ Pas d’anesthésie
+ Reprise des activités (professionnelles) normales dans le décours immédiat de l'examen.
+ Permet l’étude du colon en amont d’une sténose serrée
+ Sensibilité et spécificité équivalent à la coloscopie conventionnelle si et seulement si la préparation et la technique sont rigoureuses.
+ Pas de complication

Inconvénients

- Si lésion détectée, ne permet bien entendu pas la résection.

- Si lésion détectée, il faudra faire une colonoscopie pour la réséquer.
 

Cancer du colon

Qu'est-ce qu'un cancer ?

La cellule cancéreuse est une cellule anormale qui se transforme et se reproduit indéfiniment, sans contrôle.
Cette prolifération forme une tumeur cancéreuse qui détruit l'organe dans lequel elle est implantée et qui peut contaminer d'autres organes: il s'agit alors de métastases.

En quelques chiffres:

- 2ème cause de mortalité dans les pays industrialisés (hommes et femmes confondus)
- 1ère cause de mortalité chez les non-fumeurs
- 3ème cancer en fréquence à l’échelle mondiale
- 40 nouveaux cas/an pour 100 000 habitants

Mortalité élevée à cause d’un dépistage inexistant ou tardif !

50% des patients à risque âgés de plus de 50 ans ne font aucun dépistage !

On peur définir 3 groupes à risque pour le cancer du colon :

Risque moyen : pas d’antécédent personnel ou familial.
⇒ 4% de risque de cancer du colon avant 75 ans

Risque élevé : antécédents personnels ou familiaux de polype, colites inflammatoires.
⇒ 10% de risque de cancer du colon avant 75 ans

Risque très élevé : polypose familiale.
⇒ 10% de risque de cancer du colon avant 75 ans

Origine

L’origine du cancer du colon est souvent la transformation d’un polype adénomateux bénin. La détection et la résection de ces polypes sont donc les méthodes choix de prévention de ce cancer.

Exemples de polypes :



        coupe axiale "classique"                      vue 3d endoluminale

Dépistage

Jusqu’il y a peu :

• Recherche de sang dans les selles.
• Colon par lavement.
• Coloscopie conventionnelle (à l’hôpital)

Alternative :
• Coloscopie virtuelle par scanner !

print this page
Copyright © 2008-2019 Centre de Radiologie Rixensart. Tous droits réservés.